La poésie

21 August 2018 0 By Thelili

La poésie est rarement ce que les élèves préfèrent … Et moi avec eux … J’ai donc cherché le moyen de rendre cela moins pénible pour tout le monde.

Voici comment cela fonctionne dans ma classe :

  •  Tout le monde n’a pas la même poésie à apprendre : lors de chaque période, je propose un thème. Les élèves ont le choix entre plusieurs poésies, en fonction de leur niveau de lecture et de leur capacité de mémorisation. La seule période au cours de laquelle ils n’ont, en général, pas de poésie à apprendre correspond à celle où j’étudie une pièce de théâtre en littérature. Je profite de ce moment pour leur demander d’apprendre une scène en équipe.

 

  • Afin de rendre les élèves actifs lors du passage de chacun, j’ai conçu (avec les élèves) une grille d’évaluation à partir d’un document trouvé sur le site de l’académie de Poitiers. Il s’agi d’une évaluation dite parasynthétique : on part d’un score de départ auquel on ajoute des bonus et des malus. Un peu complexe au départ, les élèves entrent finalement assez bien dans le système. En pratique, je distribue à chaque élève une version plastifiée de la grille et tout le monde “joue à la maîtresse” en évaluant le camarade qui récite. Nous faisons ensuite un bilan rapide des bonus et malus attribués par chacun et l’élève reçoit le score moyen obtenu auprès de chaque autre élève et de moi.

 

  • Pour finir, je souhaitais partager avec vous un article que j’ai lu aujourd’hui et qui m’a confortée dans l’idée que l’apprentissage de la poésie est indispensable à l’école : pour entraîner sa mémoire, améliorer sa diction, apprendre à parler face à un auditoire de façon claire et intelligible … Merci Charivari pour ce travail : Faut-il encore faire apprendre des poésies par coeur au CM ?